MÉTHODOLOGIE D'ÉVALUATION ET EXIGENCES

En octobre 2017, la démarche SméO franchit une nouvelle étape pour concrétiser sa vision d’une construction plus durable et lance un label pour les bâtiments.

Basé sur le cahier technique SIA 2040 consacré à l’efficacité énergétique et sur les exigences de l’association partenaire Eco-bau, ce label se décline en deux variantes :

SméOÉNERGIE et SméOÉNERGIE + ENVIRONNEMENT

Il s’applique aussi bien aux constructions neuves qu’aux projets de rénovation et d’agrandissement pour l’habitat individuel et collectif, les bâtiments administratifs et d’enseignement, ainsi que les installations sportives.

SméOÉNERGIE

Pour obtenir le label, le bâtiment doit avant tout respecter les exigences du chapitre 3 du cahier technique SIA 2040 édition 2017 , en ce qui concerne les énergies non renouvelables et les émissions de gaz à effet de serre durant la phase d’exploitation.

Des limites sont également imposées pour les besoins de chaleur pour le chauffage et pour les besoins d’énergie annuels pondérés pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, la ventilation et le rafraîchissement du bâtiment. Ces valeurs dépendent du type de projet, construction neuve ou rénovation et sont détaillées dans le mode d’emploi du Label SméO.

SméOÉNERGIE+ENVIRONNEMENT

Cette variante s’appuie sur les mêmes exigences que SméOÉNERGIE, auxquelles s’ajoute la dimension environnementale. Celle-ci se concrétise par le respect de certaines normes SIA et de l’ensemble des critères Eco-bau.

Parmi les critères liés à la santé et à l’écologie du bâtiment, on retrouve notamment la lumière naturelle, la protection contre le bruit, le climat intérieur ou encore les matériaux et processus de construction.  Certains critères sont obligatoires et doivent être respectés à 100%, alors que d’autres sont dits facultatifs, c’est-à-dire qu’au moins 50% à 70% d’entre eux doivent être respectés pour obtenir la certification.

Par ailleurs, l’énergie grise, c’est-à-dire l’énergie nécessaire à la construction du bâtiment, doit également respecter les exigences du chapitre 3 du cahier technique SIA 2040 édition 2017 pour l’énergie primaire non renouvelable et les émissions de gaz à effet de serre durant la phase de construction. Sur cet aspect, le label SméO est plus exigent, de manière visionnaire, que le label ECO de Minergie.

Des quartiers et des bâtiments durables pour une meilleure qualité de vie
et une utilisation rationnelle des ressources de notre planète

©Copyright 2020 Canton de Vaud, Ville de Lausanne – Tous droits réservés